Smoked meat

Publié le par Carinette

Aujourd’hui, ce n’est pas une recette que je vous propose, mais plutôt une belle découverte culinaire…

 

Il s’agit du smoked meat à traduire littéralement par « viande fumée ».

 DSC01063.JPG

Le smoked meat est un plat québécois (les puristes iront jusqu’à dire Montréalais) qui se présente sous la forme d’un sandwich à base de viande fumée, de pain de seigle et de moutarde sucrée (vous savez celle de hot dog ou des célèbres hamburgers, rien à voir avec notre moutarde de Dijon).

 

Le smoked meat est un plat originaire de l’est de l’Europe (Pologne, Bulgarie, Roumanie) et aurait été introduit à Montréal autour du boulevard Saint-Laurent par les immigrants d’origine Juive.

 

Les sandwichs à la viande fumée sont servis dans nombre de restaurants célèbres de Montréal (Schwartz’s, Dunn’s…) et peuvent être consommés sur place ou bien à emporter souvent accompagnés de frites et d’une petite salade de chou râpé.

 

Le plat est copieux et la viande savoureuse. Nous avons beaucoup aimé. La viande tranchée très fine est fondante à souhait.

 

On trouve aujourd'hui la viande fumée partout au Québec et non plus seulement en région montréalaise. Plusieurs restaurants étrangers ont commencé à commercialiser la viande fumée à l'extérieur du Québec, sa popularité augmentant donc corrélativement.


Pendant que d’autres villes offrent des sandwichs à la viande transformée de même type – le pastrami new-yorkais, par exemple –, la version montréalaise est unique en son genre. Le concept derrière le smoked meat ne date pas d’hier : avant l’invention des systèmes de réfrigération, on conservait la viande en la salant. On la plongeait dans une saumure à base de sel, de sucre, d’eau, d’herbes et d’épices.


Je n’ai pas eu l’occasion de faire une recette maison, j’ai acheté mon smoked meat dans une petite échoppe (ouhhh pas bien !!!! oui je sais ) mais voici une recette que l’on m’a conseillée et promis, dès que le temps m’en laisse l’occasion, je la teste.

DSC01062.JPG

Il ne s’agit pas bien sur, de LA vraie recette qui elle reste bien secrètement gardée mais il parait que c’est la recette qui s’en rapproche le plus tant  au niveau du goût que de la texture.


1 pointe de poitrine de boeuf d'environ 1,5 à 2 kg

3 cuillères à café de sucre
1 cuillères à café de salpêtre (ou de sel nitrite, dans ce cas, diminue la quantité de sel)
3 cuillères à café de gros sel
2 cuillères à café de piment de Jamaïque moulu
1 cuillère à café de poudre d'ail
1 cuillère à café de poudre d'oignon
125g d'épices pour marinade

Dans un bol, mélanger le sucre, le salpêtre, le gros sel et les épices.

Tapisser une plaque à biscuits d'une grande feuille d'aluminium, y saupoudrer la moitié du mélange d'épices. À l'aide d'un couteau coupant, faire des incisions sur la surface du morceau de viande de façon à former des losanges.

Déposer, le morceau de viande, côté incisé, sur les épices; inciser l'autre face de la viande et saupoudrer le reste des épices sur la viande.

 

Rabattre la feuille de papier d'alu sur le morceau de viande.

Déposer le tout sur une autre grande feuille de papier d'alu, envelopper de nouveau la viande; fermer hermétiquement, réfrigérer 5 jours.

Déposer la plaque au four, sans déballer la viande.

 

Régler la température du four à 148°C et cuire 3 heures.

 

Laisser refroidir la viande à température ambiante.

Gratter soigneusement le morceau de viande avec la lame d'un couteau. Conserver la viande dans un sac de plastique qui ferme hermétiquement.

Trancher finement la viande (le mieux à l’aide d’une trancheuse;

Servir avec deux tranches de pain de seigle et de la moutarde sucrée. Accompagner de frites et de salade de chou.

 

Bon voyage !

DSC01061.JPG

Publié dans Les viandes

Commenter cet article

Susu18 21/02/2012 14:28


superbe, très appétissant on a envie de mordre dedant.


bises


susu18


 

patounet 18/02/2012 09:10


hhhhhuuuuummmmmm!!!!!!!!!!!!! j'en veux.

melayers.evelyne 17/02/2012 22:33


avec des frite je veux bien gouter bisous

zazaone 17/02/2012 17:36


Je ne suis pas la seule à être tombée sous le charme de la cuisine québécoise ! Arf le smoked meed de chez Schwart's ! La 1/2 h de queue dehors valait le détour, ça et une poutine à la Banquise
  Depuis mon séjour au Québec, ayant eu en plus la chance de ne vivre que chez l'habitant, j'en suis depuis deux ans à tester et adapter les recettes de là-bas : ketchup aux fruits, ketchup
de tomates vertes, concombres marinés, cretons (qui est moins gras que nos pâtés), jambon à la mijoteuse... Hier j'ai encore fait une tourtière (mais sans  caribou dedans). Bref, je vais
surveiller tes posts avec d'autant plus d'intérêt ^^


Merci pour cette recette !

Carinette 22/02/2012 21:08



Olala, oui que de très bons souvenirs....si j'avais pu rapporter tout cela dans ma valise ;-) J'ai encore quelques recettes dans mes carnets, mais il faut absolument que je prenne le temps de les
faire.


Moi aussi je vais te surveiller de très près.


Bonne soirée



bouchra 17/02/2012 16:05


ca doit-etre un délice bisous